Il vous faut : une plante en godet avec ses racines (primevère pâquerette, ficus, fougère etc., de l’argile en pain (Cultura), du terreau, de la mousse naturelle (récupérée au jardin ou en forêt ou vendue en jardinerie et magasins de loisirs créatifs au rayon art floral), de la ficelle de chanvre, des ciseaux, des gants, une cuvette, un saladier et de l’eau.

 1. Découpez une tranche dans le pain d’argile, émiettez-la dans le saladier et recouvrez-la d’eau.

2. Retirez le plant du pot, émiettez la terre et recoupez les racines d’environ 1/3 de leur longueur. Entourez les racines de mousse et enroulez la ficelle en la nouant pour maintenir le tout.

 3. Dans le saladier, ajoutez du terreau et de la mousse en quantités égales à l’argile. Remuez soigneusement en mélangeant jusqu’à obtention d’une pâte épaisse. Remouillez si nécessaire.

 4. Etalez la pâte dans une main, déposez par-dessus les racines emmaillotées et façonnez la pâte autour du plant jusqu’à former une boule qui le recouvre entièrement.

 5. Ajoutez une épaisseur de mousse comme précédemment, appuyez bien tout autour pour faire adhérer, ficelez soigneusement en terminant par deux longueurs de ficelle afin de suspendre le kokedama.

 6. Faites tremper le kokedama dans un bol d’eau afin de bien humidifier les racines, laissez égoutter.

 7. Pour l’entretien, faites tremper régulièrement votre kokedama comme précédemment en suivant les préconisations pour chaque plante : trop d’eau peut abimer tout comme pas assez !